Invitation au cœur des vignobles de Graves & Pessac Léognan

Invitation au cœur des vignobles de Graves & Pessac Léognan

Voyage en Graves & Pessac Léognan

Armée de mon smartphone et accompagnée de deux amis blogueurs, (Jonathan de Vert de Vin & Guillaume de GodBlessBacchus) nous avons parcouru les vignobles de Graves & Pessac Léognan.

Invitée par le Conseil des vins de Graves, découvrez avec moi les vignobles de Graves et de Pessac Léognan #winelovers. Deux jours merveilleux, résumés en Tweets # et posts Instagram

Connaissez-vous vraiment le Crémant de Bordeaux ?

Connaissez-vous vraiment le Crémant de Bordeaux ?

J’ai eu la chance récemment de visiter la cave coopérative des Vignerons de Saint Pey Génissac et d’en apprendre un peu plus sur la fabrication des Crémants de Bordeaux.Peu habituée à la dégustation et à la découverte des vins effervescents, j’étais curieuse de voir comment était produit le Crémant de Bordeaux…. Direction l’UG (Union de Guyenne) de Bordeaux et plus particulièrement vers Louis Vallon, le plus célèbre des Crémants de Bordeaux.

Ce crémant, blanc ou rosé, est élaboré par les vignerons de St Pey Génissac, et commercialisé par l’UG Bordeaux sous la marque Louis Vallon.

La visite a durée plus d’une heure et a été passionnante !

Pour faire pétiller les bons moments… ouvrons un bon crémant de Bordeaux !

Premier producteur de Crémant de Bordeaux, l’UG Bordeaux possède une maîtrise parfaite de ce vin pétillant, blanc ou rosé.

Ce vin effervescent est élaboré selon des règles très strictes à partir des cépages Sémillon et Cabernet Franc (pour le blanc) ou de Cabernet Franc et de Merlot (pour le rosé).

Le Crémant de Bordeaux Louis Vallon est le résultat du savoir-faire de 60 viticulteurs qui travaillent dans les règles de l’art du Crémant issus de 200 hectares de vignes.

Alors passons à la pratique….

 

L’art du crémant : de la vigne à la bouteille…

Chaque hectare dédié au crémant est sélectionné minutieusement par des techniciens vignobles. Ils collaborent avec les viticulteurs pour trouver les meilleures conditions à l’épanouissement et l’expression aromatique des cépages qui constitueront le crémant. Ces vins aux bulles légères et fines sont d’une grande subtilité aromatique.

Les vendanges

Une étape cruciale dans l’élaboration du Crémant Louis Vallon, elles sont obligatoirement réalisées à la main et sont garantes de la qualité des jus. De même que le transport qui s’effectue directement au pressoir à l’aide de clayettes.

Par passion et par amour de leurs vignes, les viticulteurs de l’UG de Bordeaux s’astreignent à ces travaux exigeants qui ont pour but premier la bonne santé de leur vignoble. Les vignerons ont à cœur de tenir leurs vignes avec soin : une tonte régulière entre les rangs et l’élagage (ou rognage) des rameaux excédentaires permettent de favoriser la bonne maturation des raisins et de limiter les maladies.

Le transport des raisins

Le ramassage à la main, le transport en caisse ajourée, le déversement délicat dans les pressoirs : tout vise à préserver l’intégrité des grains de raisin pour éviter leur oxydation.

Une fois cueilli le raison est transporté en caisse ajourée (palox) et le transport s’effectue directement au pressoir à l’aide des palox jusqu’à la cave des vignerons de Saint Pey Génissac pour y être pressé le plus rapidement possible.

 

La vinification

Véritable travail de haute couture, la vinification suit un cahier des charges et un process très strict. Le process de transformation du raisin est réalisé par des techniciens en relais des viticulteurs adhérents.

Son déroulement est très précis, ce qui permet d’obtenir ses bulles fines si caractéristiques, ses arômes fruités et sa bouche fraîche et ronde.

Les principales étapes :

  • Les jus sont rafraîchis et décantés et subissent une première fermentation en cuve thermo-regulée pendant 10 à 15 jours environ pour obtenir des « vins de base » qui seront ensuite assembler par des œnologues et selon un cahier des charges précis.
  • « La prise de mousse », selon la méthode champenoise, provoque la seconde fermentation à l’intérieur de la bouteille pour obtenir l’effervescence. On ajoute au vin de base un levain directement dans la bouteille qui est simplement bouchée par une simple capsule, la « couronne ».
  • Ces bouteilles sont ensuite déposées dans des caves à température constante de 15° en position « sur lattes » c’est à dire à plat pour une durée de 9 à 24 mois. C’est à ce moment-là que les arômes évoluent.
  • Troisième étape : le remuage qui prépare l’évacuation du dépôt formé au cours de la prise de mousse qui précède le dégorgement.
  • Pour déterminer le caractère plus ou moins sec du Crémant (Crémant brut ou demi-sec) on ajoute à cette étape la liqueur d’expédition (une mystérieuse liqueur, à la recette tenue secrète, dont le dosage confidentiel est composé de vin et de sucre). C’est une étape primordiale où la précision des pressoirs utilisés pour obtenir ces jus doit être parfaite pour obtenir les meilleures expressions aromatiques du Crémant. C’est aussi là que doit s’exprimer l’alliance du savoir-faire traditionnel et de la haute technologie !
  • Vient ensuite le bouchonnage et l’habillage des bouteilles en vue de leur commercialisation.

Au coeur des chais de l’UG BORDEAUX

 

Les moyens techniques y sont impressionnants.

 

  • La capacité actuelle de sa cuverie est l’une des plus importantes du vignoble bordelais : 450 000 hectolitres dont 284 000 hectolitres en cuves inox.
  • Les vinifications sont réalisées dans des cuves thermorégulées permettant une maîtrise parfaite des températures de fermentation.

L’autre point fort d’UG BORDEAUX réside dans son parc d’élevage. Ses chais climatisés accueillent aujourd’hui 1800 barriques de chêne, régulièrement renouvelées, pour des apports aromatiques et tanniques parfaitement équilibrés.

Une véritable démarche qualité a été entreprise dans les chais, le système qualité est certifié Agriconfiance® et le respect de l’environnement est une préoccupation essentielle pour l’UG de Bordeaux (le système de management de la qualité est fondé sur les principes des normes ISO 9001, ISO 22000, avec des révisions régulières).

Crédit photo : http://www.ugbordeaux.fr/

Crédit photo : http://www.ugbordeaux.fr/

Place maintenant à la dégustation

La gamme Louis Vallon

  • Louis Vallon Crémant de Bordeaux Demi-Sec, une robe jaune pâle à reflets verts avec des bulles légères... Découvrez librement sa fiche de dégustation ou à télécharger En version PDF
  • Louis Vallon Crémant de Bordeaux Demi-Sec Roséune robe pâle, un nez fruité et des bulles légères… Lire sa fiche de dégustation ou à télécharger En version PDF
  • Louis Vallon Crémant de Bordeaux Blanc Brut, (Sémillon et Cabernet Franc) : un nez est subtil et fleuri, une robe jaune pâle, un vin très pétillant et doux en finale en bouche sa fiche de dégustation ou à télécharger En version PDF
  • Louis Vallon Crémant de Bordeaux Brut Rosé, ce vin présente des bulles légères et une robe l’ose pâle. Le nez est très fruité. La bouche est ronde et délicieusement parfumée. Lire la suite… ou à télécharger En version PDF

Nous avons eu la chance de déguster et d’accorder ces vins avec des mignardises sucrées et salées lors de notre dégustation et je peux vous dire que le crémant s’accorde très bien et représente parfaitement un vin à partager entre amis, à l’apéritif ou en dessert, ou tout au long d’un repas gourmand. La fraîcheur de ses bulles met bien la table en effervescence !

De réputation, les blancs sont frais, nerveux et désaltérants avec des arômes allant de l’agrume aux arômes floraux. Les rosés sont appréciés car plus fruités, élégants et fins. Pour ma part, contrairement à d’habitude, cette fois-ci, j’ai largement préféré le Crémant blanc. Car pour moi, les bulles étaient moins présentes sur le blanc et mon palais a été plus réceptif à sa dégustation. En revanche, en version magnum, les goûts changent. Le Crémant Brut Rosé en magnum est surprenant ! Je vous invite à le tester et à me donner votre avis.

A lire aussi cet article sur www.huffingtonpost.fr la chronique de Fabrizio Bucella qui relate l’accord mets et Crémant et vous dévoile ses coups de coeur

Et si tout avait commencé comme une légende….

Louis Vallon, La légende

«Il y a fort longtemps, le village de Saint Pey était réputé pour être l’objet de batailles entre les anglais et les français. En quelques décennies, la commune changea plus de dix fois de mains ! La légende raconte qu’un jour, un soldat anglais gravement blessé se réfugia dans le prieuré du village. L’abbé, qui était français, ne le dénonça pas. Au contraire, il soigna ses blessures et le garda près de deux semaines caché auprès de lui. Un jour, il apporta au jeune soldat une boisson pétillante de sa fabrication qui s’en délecta et s’enquit de ce qu’il avait bu. « C’est un Crémant que je fabrique moi-même répondit l’abbé. On l’appelle ainsi parce que les fines bulles, en remontant à la surface, créent une mousse aussi délicate qu’une crème. – Mais comment fais-tu pour récolter ton raisin sans danger ? interrogea le soldat. – J’attends le crépuscule puisque les combats cessent avec le coucher du soleil. Le calme se fait dans les vignes et l’on peut les arpenter sans crainte. La lumière du soir y est magnifique, on dirait que le vallon luit. » Au bout de sa convalescence, le soldat dut se résoudre à partir. L’abbé, dans sa générosité habituelle, lui confia deux bouteilles du crémant qu’il avait tant apprécié. « En souvenir de notre amitié, dit l’abbé en lui tendant les bouteilles. – Le vallon luit… murmura le soldat en serrant la main de son ami ». On raconte que le soldat, de retour parmi les siens, leur fit découvrir la boisson de l’abbé. Ils aimèrent tant le breuvage qu’ils s’échappaient parfois de leur camp pour se rendre au prieuré y demander une bouteille de « Vallon Luit ». Les combats cessèrent mais la notoriété du « Vallon Luit » ne fit que s’accroître. A cause de la prononciation à l’anglaise, on finit par croire qu’il s’agissait d’un certain « Vallon Louis ». La légende de Louis Vallon était née…

L’UG (Union de Guyenne) Bordeaux, passionnément Bordeaux !

Réunis depuis 2007, les caves de Sauveterre Blasimon et les Vignerons de Saint Pey Génissac, forment aujourd’hui l’UG Bordeaux.

  • Premier producteur de Crémant de Bordeaux,
  • 250 producteurs
  • 3800 hectares
  • Production de 230000 hl de vin
  • 1er metteur en marché vrac du vin de Bordeaux AOC
  • Directeur Philippe Cazaux
  • Chiffre d’affaires total HT : 32 M€ consolidés Dont export : 30%
  • Vignes en rouges : 3 050 ha Vignes en blancs : 676 ha Encépagement rouge : Merlot 60%, Cabernet Sauvignon 26%, Cabernet Franc : 12%, Autres : 2% Encépagement blanc : Sauvignon 54%, Sémillon 35%, Muscadelle : 9%, Autres : 2%
  • Bordeaux et Bordeaux Supérieur rouge : 145 000 hl Bordeaux Rosé & Clairet : 20 000 hl Bordeaux blanc et Entre-Deux-Mers : 30 000 hl Crémant de Bordeaux : 20 000 hl

Depuis 2010 on constate un engouement pour les bulles girondines, avec une progression importante tirée par l’export (75 % des ventes de crémants de l’UG Bordeaux vers les États-Unis et les marchés asiatiques en tête, séduits par « le rapport qualité-prix des crémants face à l’augmentation importante des prix des champagnes ».  En regard, « le marché français est aujourd’hui en augmentation, mais pas avec la même résonance qu’à l’exportation. Si à l’étranger il y a une explosion, c’est plutôt un marché continu en France. Les crémants n’ont pas encore assez de notoriété », précisait Fabien Salord, se félicitant de la tenue du premier salon français pour la promotion des vins effervescents lors du salon Bulles Expo (les 20 et 21 juin 2016).

Plus d’infos

Les Jeunes et le Vin, un désamour, vraiment ?

Les Jeunes et le Vin, un désamour, vraiment ?

J’ai eu la chance d’assister à la Conférence « Les Jeunes et le Vin, un désamour », le 16 juin 2016, invitée par Verallia.

Non seulement j’ai pu découvrir la fabuleuse Cité du Vin de Bordeaux dont Verallia est mécène-Bâtisseurs Privilèges, mais aussi en apprendre un peu plus sur un sujet qui me tient à cœur, le vin !

Les Jeunes et le Vin – Une étude Verallia

Une matinée #Vinsetsens très enrichissante que j’aimerais partager avec vous.

Voici ce qu’il en est ressort :

Les jeunes et le vin…. Je t’aime, moi non plus…  ou juste une bière ?

jeunes-vin-Bière

Pour commercer, il faut avouer que la boisson préférée des jeunes en France, les 18-35 ans, n’est pas le vin mais la bière !
Suivi ensuite par les cocktails maison (qui se résumerait plus à un simple mélange d’alcools forts et de jus : pas un cocktail élaboré).

Cela ne signifie pas qu’ils ne boivent pas de vin.
Seulement, c’est une boisson qui demande un peu plus d’effort que les autres boissons.
Oui un vin se déguste, se commente, incite à la découverte… d’un vigneron, d’un terroir… tout un univers. Une culture et des valeurs que les jeunes apprécient dans le vin tout autant que cela peut les freiner. L’accès au vin rouge semble difficile avant 25 ans.
Cette sacralisation du vin, patriarcal et viril, est plus fortement ressentie chez les garçons que chez les filles. « Le bon vin, c’est quelque chose qui se respecte » déclarait un des jeunes sondés.

« Le vin le plus idéalisé est le vin rouge et génère l’idée de la nécessité de l’apprentissage. L’accès au vin rouge semble difficile avant 25 ans. Entrer dans le monde du vin pour les jeunes se résume à entrer dans un monde d’adulte et dans le monde du vin rouge en particulier sur lequel ils projettent une culture française faite de traditions et de valeurs de transmission. Les jeunes consomment différemment et moins sur la génération de leurs parents et grands-parents mais l’étude montre que leur consommation de vin augmente avec l’âge, au détriment d’autres catégories, ce qui constitue une bonne nouvelle pour la filière » [extrait étude Verallia]

Un autre trait caractérise le rapport des jeunes avec le vin est la posture. Le vin appelle la nourriture, par conséquent la table et toutes les choses qui ne sont pas encore rentrées dans les mœurs des 20-25 ans. Ils ne prennent plus le temps de se poser pour boire ou manger : question de génération mais aussi de budget.

Que boivent les jeunes ?

De tout révèle l’étude…. mais avec quelques différences selon l’âge, le sexe… et du but recherché par les jeunes.

Pour les 18-24 ans, la recherche de l’ivresse (dans le but de s’alcooliser rapidement, le « binge drinking ») et les contraintes budgétaires, incitent les jeunes à préférer des boissons plus alcoolisées que le vin. En même temps, choisissant des vins peu chers (moins de 3€) et sans connaissance particulière, il semble à peu près normal qu’ils soient souvent déçus et le considèrent comme “mauvais” (plus justement pas à leurs goûts mais encore faut-il savoir quel type de vins ils recherchent et quels sont ceux qui correspondraient le plus aux goûts de chacun).

Toutefois ces comportements changent lors de l’entrée dans la vie active.

Les premiers contacts avec l’alcool (bières aromatisées, mélanges d’alcool fort et de diluants sucrés…) restent la période du collège (souvent en classe de 3è) et c’est l’ivresse qui est principalement recherchée. Après les années collège-lycée, quand les jeunes de 18-24 ans accèdent à de nouveaux lieux propices à des nouveaux types de socialisation (facs, chambres d’étudiants, bars, pubs…), la consommation d’alcool évolue vers d’autres pratiques : Afterwork (où la boisson type reste la bière), le Before (où les jeunes cherchent l’ivresse à travers des cocktails et du vin), la soirée “posé” (où la bière et le vin ont une fonction de détente et de rapprochement), la soirée festive (où l’alcoolisation est un but en soi à travers la consommation d’alcools forts). » [extrait étude Verallia]

Pour les trentenaires (25-35 ans), la consommation est différente comme leur mode de vie qui tend vers la stabilisation de leur situation professionnelle et personnelle.

La consommation de bières restent fortes mais plus occasionnelle et à des moments plus spécifiques, plus souvent masculins. Les alcools forts et les “cocktails” sont consommés de moins en moins fréquemment. Les digestifs sont consommés tant par les hommes que par les femmes et succèdent souvent à des repas arrosés pour “re-booster” la soirée.

conso-vin-jeunes-verallia

Du vin… oui, mais lequel ?

 

Même si la bière reste la boisson conviviale par excellente pour les 18 – 24 ans, le vin rouge semble être privilégié par ces jeunes consommateurs. Et tout particulièrement le vin de Bordeaux « parce que ça fait bien, ils en ont entendu parler, c’est les châteaux, c’est une valeur sûre » déclarait un caviste interrogé.

Ensuite c’est essentiellement du vin moelleux, du rosé boisson rafraîchissante et davantage plébiscitée par les filles ou du champagne pour les fêtes familiales.

vins-et-jeunes-Verallia             vins-préférés-des-jeunes

Quand on regarde niveau budget, les jeunes privilégient :

  • les rosés entre 3 et 8 euros
  • les blancs entre 5 et 8 euros
  • les rouges entre 5 et 12 euros
  • les champagnes au-delà de 15 euros alors que le marché des pétillants est entre 5 et 12 euros.

Et lorsque l’on demande aux jeunes de projeter leur consommation de vin dans les 5 PROCHAINES années, ils prévoient toujours une augmentation de leur consommation et pour 1/3 d’entre eux une montée en gamme.
Mais à cela s’ajoute une réelle demande d’apprentissage. Il est moins consommé par la classe des 18-24 ans, non par désaffection ou rejet mais parce qu’il correspond à un véritable saut qualitatif car il suppose d’intégrer des modes de consommation adulte et une posture nouvelle faite de conscience, profondeur, sérieux et mesure. Un respect qui se retrouve d’ailleurs aussi vis-à-vis du whisky. Le comportement des jeunes de 18-24 ans par rapport au vin rouge varie selon qu’ils ont été initiés ou pas dans leur famille. Même si les jeunes initiés (aux codes, pratiques et modes de consommation) ne deviendront pas tous forcément des amateurs de vin rouge, ils en acceptent l’héritage. La relation reste profonde et implique souvent un devoir de transmission.
[extrait étude Verallia]

Consommation-vin-verallia

Pour les trentenaires, contrairement aux plus jeunes, le vin rouge s’intègre parfaitement dans le cadre de vie.

Le vin rouge ritualise les moments de consommation et apporte presque de la sacralité. C’est un liant, il crée le cercle et permet le partage : il est un catalyseur des moments amis/famille, semaine/week-end, formel/informel. La posture de dégustation est toujours présente en fonction du vin rouge choisi et de la capacité des convives à l’apprécier. Même s’ils connaissent au moins de renom les bons vins étrangers, les trentenaires revendiquent la culture vinicole française : c’est un territoire qui leur appartient en partage. [extrait étude Verallia]

Ils consomment volontiers du Champagne. Les vins rosés sont associés à des ambiances estivales, extérieures et de repas et semblent plus appréciés par les filles. De même elles apprécient tous les styles de vins blancs (tranquilles, effervescents) qu’elles boivent surtout entre filles en apéritif prolongé.
On doit toutefois différencier les « initiés » (accès à des vins variés et plus complexes). Le vin, c’est un produit qui demande une initiation.

apprentissage-vin-verallia

Le vin… une boisson d’initiés ?

Les jeunes achètent du vin

Mais même ceux qui ne consomment pas de vin déclarent en acheter (les deux tiers d’entre eux) pour :achat-vin-jeunes-verallia

Seulement sans connaissance, leurs seuls critères sont, par ordre d’importance, appellation et terroirs, prix, médailles et récompenses, mention “mise en bouteille à la propriété, au domaine“, le design traditionnel de l’étiquette (illustration château, typo, couleurs…). Cette étude révèle aussi que pour les jeunes interrogés, leur préférence va en priorité vers les bouteilles de 75cl pour 89% d’entre eux. La demi-bouteille pour seulement 6%, le magnum pour 3% et enfin pour une minorité le cubi de 5l (environ 2%) mais si cela ne correspond pas forcément à ce qu’ils achètent finalement.

La “méconnaissance” du vin reste une barrière relative pour les jeunes.

Une envie d’apprendre à décrypter le vin

56% des 18-35 ans souhaitent pouvoir en apprendre encore plus sur le vin. Et l’on remarque qu’une fois les bases acquises, le vin d’autant plus apprécié. Car les non-initiés sont initialement peu sensibles au vin rouge, ils n’en apprécient pas le goût car en ignorent les codes.

initiation-vin-jeunes-verallia

Quelques témoignages :

« Quand j’aurai un salaire, je pourrai goûter des vins pour apprendre à les reconnaître », « J’aimerai avoir une cave plus tard, Je commence à mémoriser certains noms, j’essaye »  » Plus tard, je ferai un stage d’oenologie, ça fait partie de mes projets » »Quand mon père a commencé à me faire goûter des bonnes bouteilles, psychologiquement ça joue, on se dit que ça a de la valeur, on fait attention, on se concentre sur le goût »…

De plus, dans les familles initiatrices, le rapport à l’alcool du jeune est moins excessif : apprendre le vin, c’est apprendre la maîtrise et la mesure. [extrait étude Verallia]

Pas sans l’aide des professionnels du vin

Les jeunes montrent un réel intérêt pour apprendre et goûter du bon vin, savoir les accorder avec les bons mets. Pas de désamour donc pour le vin… mais ils attendent des professionnels de la filière, une aide pour compléter leur éducation.

Le vin n’est pas associé à l’ivresse, « servir du vin fait mature, plus qu’avec la bière » déclare un des jeunes. Et ils confirment pour la plupart d’entre eux, leur désir sincère d’apprendre, de découvrir, d’approfondir leur connaissance du vin.

apprendre-le-vin-verallia

En conclusion, les jeunes et le vin, est-ce réellement une question de désamour ?

 

Professionnels : les jeunes aiment vos produits, vous aiment tels que vous êtes ! Ils ont un grand respect pour votre métier, votre savoir-faire : aidez-les à apprécier, facilitez, transmettez !

On voit des comportements de consommateurs assez classiques. Ils plébiscitent l’authenticité et la tradition. C’est à la fois la force du vin français… et sa faiblesse : il ne peut pas être trop créatif sur son marché. Ce qui ne doit pas l’empêcher d’innover

Voilà le challenge de la profession !

Les principales conclusions en images:

Vins-et-sens-by-Verallia-ShareBordeaux

Pour rappel :

Les ateliers Vins & Sens

Lancé il y a quelques années, le concept d’ateliers “Vin & Sens” a été créé par Verallia afin d’aider ses clients, vignerons et négociants, à mieux comprendre les enjeux des marchés sur lesquels ils se positionnent.
Cette année, Verallia a choisi de consacrer son étude nationale sur le thème “Les jeunes et le vin”, un sujet qui n’avait pas été analysé en profondeur depuis plus de 10 ans.

Plus de 600 jeunes français (de 18 à 35 ans – 50% filles/ 50% garçons) ont été interrogés via une étude online conçue et pilotée par Bayadères Conseil en partenariat avec Made in Surveys pour Verallia ; Etude complétée par des entretiens qualitatifs individuels et des tables rondes réalisés, entre avril et mai 2016, sur un échantillon représentatif de jeunes habitants Parisiens et Nantais.

Verallia – En France, ce groupe indépendant est numéro 1 sur le segment des vins tranquilles et effervescents et figure parmi les trois premiers producteurs mondiaux de l’emballage en verre pour les boissons et les produits alimentaires, et offre des solutions innovantes, personnalisées et respectueuses de l’environnement. Le modèle opérationnel de VERALLIA repose sur la combinaison de la force de son réseau international (présence industrielle dans 13 pays, présence commerciale dans 45 pays avec 5 centres techniques et 12 centres de développement produit) et de la relation de proximité maintenue avec ses clients dans toutes les régions. Verallia a produit environ 16 milliards de bouteilles et pots en verre en 2015.  En 2015, Verallia a réalisé un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros. Pour plus d’informations : www.verallia.com.
BayadèresC’est l’agence Bayadères qui a orchestré l’étude en mai dernier sur la relation que les jeunes entretiennent avec le vin, mais aussi avec l’alcool en général. Comportements, pratiques, habitudes de consommation et préférences sont soigneusement analysés auprès de jeunes filles et garçons de 18 à 35 ans. Cabinet Conseil et agence de communication, BAYADÈRES a pour mission d’accompagner les entreprises et organisations dans leur stratégie de marques et leurs prises de paroles. Ses expertises – Veilles marchés, audits de marques, études qualitatives et quantitatives, sémiotique, positionnement, plate-formes de marque, accompagnement / formation et mix marketing – sont particulièrement déployées dans le secteur des Vins et Spiritueux. Pour plus d’informations : www.bayaderes.fr.
Bienvenue sur la planète Bordeaux

Bienvenue sur la planète Bordeaux

C’est simple on adore la nouvelle identité visuelle des Bordeaux et Bordeaux supérieur ! Bienvenue sur la Planète Bordeaux

C’est beau, frais, coloré et cela représente tellement l’art de vivre et la diversité de notre belle région ! Bienvenue sur la Planète Bordeaux

bienvenur-sur-la-planete-bordeauxmodération-vin-bordeaux

A chaque AOC son esprit, une belle vision remplie d’humour et surtout d’envies de partage.

  • Bien élevé à tous points de vue
  • Rester simple c’est tout un art
  • Le vin gourmand des bonbons moments

Bordeaux-Supérieur-Rouge-Planete-Bordeaux   Bordeaux-Rosé-VERRE-Planete-Bordeaux-

Bordeaux-Rouge-Planete-BordeauxBordeaux-Rouge-VERRE-Planete-BordeauxBordeaux-Rosé-Planete-Bordeaux

Pourquoi hésiter entre rouge et rosé ?

Le vin qui affiche sa douceur

La fraîcheur a trouvé sa couleur

   Bordeaux-Clairet-Planete-BordeauxBordeaux-Supérieur-Blanc-VERRE-Planete-Bordeaux-Bordeaux-Blanc-VERRE-Planete-Bordeaux

Bordeaux-Clairet-VERRE-Planete-BordeauxBordeaux-Supérieur-Blanc-Planete-BordeauxBordeaux-Blanc-Planete-Bordeaux

Il met la table en effervescence, Le crémant de Bordeaux !

 Bordeaux-Cremant-Planete-BordeauxBordeaux-Cremant-VERRE-Planete-Bordeaux

Pour rappel

AOC-Bordeaux-et-Bordeaux-Supérieur

Le Syndicat des AOC Bordeaux et Bordeaux supérieur, représente le plus grand vignoble de vins fins au monde : 12 bouteilles vendus toutes les secondes dans le monde !

  • C’est 55% du vignoble bordelais,
  • 58207 hectares,
  • 2,9 millions d’hectolitres par an
  • et 387 millions de bouteilles.
  • Mais aussi 5877 adhérents
  • 343 Maisons de négoce
  • et 27 coopératives

C’est aussi une appellation connectée. Retrouvez Planète Bordeaux sur :

Facebook : Page de Planète Bordeaux
Twitter : @PlaneteBordeaux
Instagram : @planetebordeaux

Et le tout nouveau site des Bordeaux et Bordeaux Supérieur – Planète Bordeaux parée de ses nouvelles couleurs. Vous aimez ? Partageons-le haut et fort ! Vive Bordeaux Vive ses AOC, Vive les Bordeaux et Bordeaux Supérieur ! www.planete-bordeaux.fr

Partageons-le haut et fort ! Vive Bordeaux Vive ses AOC, Vive les Bordeaux et Bordeaux Supérieur ! www.planete-bordeaux.fr Cliquez pour tweeter

Diffusée sur Periscope en direct lors de la soirée blogueurs du 25 juin #BFV2016,
@amelienollet

Hervé Grandeau, Président du Syndicat des Bordeaux & Bordeaux Supérieur, encourage tous les Winelover et les amateurs des vins de Bordeaux & Bordeaux supérieur à partager cette nouvelle identité sans modération !

« Osons une vision plus innovante et adaptée de la viticulture d’aujourd’hui et de demain. Cette campagne annonce haut et fort que le vignoble bordelais doit compter avec les appellations Bordeaux & Bordeaux Supérieur ! Se rapprocher au plus près du consommateur et des instants de consommation, telle est l’ambition des Bordeaux et Bordeaux Supérieur » déclare Hervé Grandeau

Bravo au Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur

Et surtout merci de nous avoir invité pour cette fabuleuse soirée lors de Bordeaux fête du vin pour célébrer avec vous les 80 ans de vos appellations et découvrir cette nouvelle identité. Mais aussi à l’agence bordelaise Citron Pressé qui a créé toute cette nouvelle campagne.

Je vous quitte sur ce magnifique feu d’artifice, filmé en direct sur la magnifique terrasse des Bordeaux et Bordeaux supérieur, qui a magnifiquement clôturé ces 4 jours de Bordeaux fête le vin #BVF2016.


Planete-Bordeaux-ShareBordeaux-#BFV2016

C’est tout pour aujourd’hui (Les shadoks)
Shadoks

Tourisme en Côtes de Bourg

Tourisme en Côtes de Bourg

ShareBordeaux Bourg

Vendredi 29 avril, j’ai eu la chance de participer aux « inaugurations des embarcadères à passagers fluviaux, de la Communauté de communes de Bourg en Gironde, et du nouveau Bar à Vins du Syndicat Viticole des Côtes de Bourg ».

Arrivee sur Bourg - ShareBordeaux

A seulement quelques kilomètres de Bordeaux, au cœur du vignoble des Côtes de Bourg, sous un magnifique soleil, tous les acteurs de ce projet, étaient présents (ou représentés) pour cette inauguration : Communauté de Communes de Bourg en Gironde, Office de tourisme en Côtes de Bourg, Préfet de la Gironde, Conseil Régional d’Aquitaine-Limousin-Poitour-Charentes, Conseil Départemental de la Gironde, Président du Pays de Haute Gironde, Député, Sénateur et Président du Syndicat Viticole des Côtes de Bourg…

 

Un nouvel atout oenotouristique incontestable pour notre belle région

C’est un sacré investissement et l’aboutissement de plusieurs années de travail qui ont permis les réalisations du nouveau ponton et du nouveau bar à vins. Ils offrent ainsi deux nouvelles vitrines touristiques et oenotouristiques à Bourg.

« Ce n’est pas un simple ponton mais un outil touristique pour redonner les lettres de noblesses à la ville de Bourg, promouvoir l’essor touristique de la Haute Gironde et le territoire cette belle appellation »

Une vraie dynamique s’est créée autour de ce projet, fédérant tous les acteurs institutionnels. Au final, la réalisation des deux embarcadères aura bénéficié d’un investissement total de 1247864 €HT.

Rejoindre Bourg par le fleuve depuis Bordeaux

@Croisiere_BdxLe port de Bourg autrefois réservé aux plaisanciers permet aujourd’hui d’accueillir de plus petits bateaux pour des balades touristiques ou pour parcourir la route des vignobles (avec une rotation à l’heure).

Déjà 180 escales sont prévues dans le planning 2016 et un accord été signé avec la première compagnie européenne pour le transport fluvial : CroisiEurope.

C’est toute l’activité économique autour de Bourg qui bénéficiera du développement sur le port, en commençant par le développement économique touristique fluvial du Département de la Gironde pour visiter le territoire différemment !L'accent-de-Bordeaux Mais pas que : petit train, calèche, balade à vélo électrique…complètent déjà cette offre touristique. Il suffit de regarder la multitude des activités proposés dans le nouveau magazine 2016 de Côtes de Bourg Tourisme « L’accent de Bordeaux »

Magazine de Destination – Côtes de Bourg Tourisme – 2016 (Consultable en ligne sur Calimeo)

Un nouvel espace dédié à la découverte du vin

La Maison des vins des Côtes de Bourg a ouvert un nouvel espace magnifique, avec une vue incroyable sur la Dordogne pour mettre à l’honneur les vins de l’appellation et offrir ainsi un lieu de découverte pour les touristes et amateurs de vins. Un lieu pour mettre en avant tous les vignerons engagés et fiers de leur appellation !

 

La maison du vin des un travail d’équipe pour le vin & l’oenotourisme

 

Bar-a-vin-Bourg

Cet espace c’est avant tout, un lieu de rencontres et de découvertes.

Une superbe terrasse surplombe pour admirer la vue avec un verre de vin, mais aussi la possibilité d’organiser des repas, événements, séminaires ou animations œnologiques dans une des deux salles :

  • une salle de réception/ Bar à vins de 185m² qui peut accueillir jusqu’à 150 personnes assises ou 180 personnes en mode cocktail (pour des repas, )
  • une salle de réunion en rez de jardin de 100m² qui peut accueillir 80 places assisses et 100 en mode cocktail avec toute l’installation nécessaire pour vos événements (Wifi, grand écran, etc…)
  • Plus d’infos sur www.cotes-de-bourg.com

Une inauguration réussie. Bienvenue en Côtes de Bourg !

Et bravo à Michel Portos et Monblanc Traiteur pour ce merveilleux cocktail ;)

bourg-sur-girondeTweet amelienollet Bourg

Et n’oubliez pas le week-end du 7 & 8 mai :

Week-end des Grands Crus à Bordeaux

Week-end des Grands Crus à Bordeaux

Depuis plus de 10 ans, l’Union des Grands Crus de Bordeaux offre aux amateurs de vins deux jours d’exception autour des Grands Crus de Bordeaux.

Une occasion unique pour découvrir ou redécouvrir les plus grands vins de Bordeaux. Bloquez dès maintenant votre week-end du 4 et 5 juin !

Un programme parfait pour tout passionné de Grands Vins de Bordeaux

Au programme deux journées ouvertes à tous :

Le samedi 4 juin 2016, de 10hà 17h, grande dégustation organisée en plein cœur de Bordeaux

Pour ce premier jour, on commence par une dégustation inoubliable de 2 millésimes de 118 châteaux membres de l’’Union des Grands Crus de Bordeaux.
Pour avoir participé aux deux dernières éditions, croyez moi, si vous êtes des amateurs de vins et en quête de d’apprentissage des secrets de ce nectar fabuleux, vous serez au paradis.

Sharebordeaux WE grands crus

Quoi de mieux que de pouvoir déguster plus de 120 grands crus en un seul lieu au cœur de Bordeaux !
Une journée pour comprendre la qualité de ces grands crus, pour apprendre à ressentir tout le savoir-faire de ces viticulteurs, maîtres de chai et œnologues qui produisent ces vins qui font rêver le monde entier.

Pour l’occasion, deux millésimes seront proposés : le 2013 et un autre laissé au choix des propriétaires. La liste complète des châteaux présents est impressionnante :

→ Liste des châteaux présents en 2015

#WGCBordeaux @ugcbnet vous ouvrent les portes des plus Grands Crus de Bordeaux http://ugcb.net/fr/wgc_chateaux_presents Cliquez pour tweeter

Ce qui est fabuleux, c’est de pouvoir ainsi partir à la découverte et d’échanger avec les représentants des propriétés.
Chaque année de nombreux winelover, amateurs et passionnés de vin, franchissent les portes des plus grands domaines de notre belle région. Le samedi 4 juin, cette dégustation habituellement réservée aux professionnels de la presse et de la distribution, est ouverte au grand public sur inscriptions.

weed-end des grands crus dégustation

Un rendez vous immanquable pour tout passionné de grands vins de Bordeaux : Hangar 14 – Quai des Chartrons – 10h à 17h

Et le soir, des soirées magiques dans les châteaux les plus prestigieux

De nombreux dîners vous sont proposés dans les châteaux membres de l’union des Grands Crus, le samedi 4 juin.
Un privilège rare à Bordeaux !
Ce sont des dîners privés, une soirée unique qui vous est proposée en compagnie des propriétaires associés aux plus grands noms du vignoble de Bordeaux.
Non seulement vous entrerez dans une de ces propriétés qui font rêver le monde entier mais vous partirez pour un voyage gustatif inoubliable : des alliances mets et vins qui font les grandes heures de la gastronomie et de l’art de vivre à la française.

Un soirée tellement exceptionnelle qu’à ce jour ils sont quasiment tous complets. Mais il n’est pas interdit de rêver : Les dîners d’exception

Le dimanche, 5 juin, on part à la découverte du vignoble bordelais

En ce dimanche de nombreux circuits sont organisés dans tout le vignoble Bordelais pour rencontrer les personnes qui font de Bordeaux un vignoble envié de tous et qui vous aidera à comprendre les appellations si célèbres de Bordeaux.

Et pour tous ceux qui n’auraient pas eu la chance de dîner le samedi soir dans ces belles demeures, le dimanche, amateurs et passionnés pourront profiter d’un déjeuner dans un des trois châteaux proposés lors des circuits, visites, au départ de Bordeaux spécialement concoctés pour vous !

Donc en route pour les visites, les déjeuners en présence des propriétaires ou de leurs représentants pour s’imprégner de la vie au sein de ces Châteaux.

Une journée d’escapade et de découverte au cœur du vignoble et de ses châteaux. Ce circuit vous ouvre les portes de trois châteaux prestigieux et vous dévoile la variété des paysages du vignoble bordelais. Le déjeuner est l’occasion de s’imprégner de la vie au sein de ces châteaux. Trois circuits au départ de Bordeaux : Médoc, Graves & Sauternes, et Rive Droite.

  1. Côté Rive Droite : Château La Dominique, Château Beauregard (déjeuner), Château Villemaurine (Rive droite : le programme)
  2. Côté Médoc : Château Lynch-Bages, Château Marquis de Terme (déjeuner), Château Rauzan-Ségla (Médoc : le programme)
  3. Côté Graves & Sauternes : Château La Tour Martillac, Château Climens (déjeuner), Château de Rayne Vigneau (Graves & Sauternes : le programme)
  • Et pour les amateurs de Golf : participez à la coupe de l’Union des Grands Crus de Bordeaux qui associe amateurs et propriétaires de Grands Crus et qui se clôturera par un déjeuner accompagné de Grands Crus. (Golf : le programme)

Les passionnés de vin et de golf peuvent participer à ce tournoi en « scramble » qui associe propriétaires et amateurs de Grands Crus. Green fee et déjeuner inclus.

PAGE 4

#WGCBordeaux, le concours !

Pour deux chanceux lecteurs de mon blog, j’ai la possibilité de vous offrir des places pour la journée du samedi pour m’accompagner dans cette grande dégustation exceptionnelle !

evenement week-end des grands crus Facebook

Participer au Week-end des Grands Crus de Bordeaux #WGCBordeaux

Je vous encourage donc à partager cet article sur vos réseaux sociaux avec le hashtag #WGCBordeaux (le même qui vous permettra de suivre en direct tous les événements de ce grand week-end Bordeaux et oenotouristique sans pareil).

UGCB 2016

Pour cela, n’oubliez pas de me le notifier (via @ShareBordeaux sur Facebook, @amelienollet sur Twitter ou sur Instagram amelienollet). Cela me permettra de déterminer les gagnants, les meilleurs relayeurs #CM en herbe…
Vous pouvez aussi simplement partager ou relayer un de mes posts créés sur ce sujet via mes réseaux sociaux. Mais n’oubliez pas de vous inscrire sur l’événement créé par l’Union des Grands Crus sur leur page Union Des Grands Crus De Bordeaux

Je vais au #WGCBordeaux 1 week-end d'exception avec les @ugcbnet sur https://www.sharebordeaux.fr/wgcbordeaux/ Cliquez pour tweeter

Le 27 avril, je vous annoncerai les deux personnes qui auront l’opportunité de remporter une place !

Pour en savoir plus : Week-end des Grands Crus #Bordeaux

Un site : ugcb.net
Un compte Twitter : @ugcbnet
Une page Facebook : Union Des Grands Crus De Bordeaux et un événement

Toutes les photos des différentes éditions

Voici la vidéo reportage de la dernière édition qui a connue un réel succès auprès des amateurs et passionnés :

Au plaisir de vous croiser les 4 & 5 juin !

C’est tout pour aujourd’hui (Les shadoks)
Shadoks

Tapis rouge aux Bordeaux Blanc, Rosé et Clairet : les oscars de l’été

Tapis rouge aux Bordeaux Blanc, Rosé et Clairet : les oscars de l’été

Depuis maintenant 10 ans, le Syndicat viticole de Bordeaux et Bordeaux supérieur met en avant ses Bordeaux Blanc, Rosé et Clairet.

Créés en 2007, les oscars de l’été sont le résultat d’une sélection minutieuse des vins produits dans ces AOC, une sélection 100% féminine en deux étapes : une présélection (votes des professionnelles) puis le vote du public (consommatrices, journalistes, blogueuses et viticultrices).

La sélection des oscars de l’été

Les vins produits en Bordeaux et Bordeaux supérieur, sont des vins réputés pour leur qualité et leurs prix accessibles. Et quand on pense Bordeaux Blancs, Rosés ou Clairet, c’est l’été qui s’invite à notre table !

Oscars-été-2015-bordeaux Les oscars de l’été 2015

Alors cette année, quelles seront les oscars de l’été de cette nouvelle collection printemps – été 2016 des Bordeaux millésime 2015 ?
En attendant, (re)découvrez la collection Printemps été 2015 : La liste de tous les oscarisés en 2015 millésime 2014 

Les oscars de l’été c’est avant tout une histoire de femmes (En même temps n’est-ce pas elles qui sont en charge d’accommoder vos repas d’été avec de bons vins à partager ?)

L’année dernière pas moins de 100 femmes avaient participé à la grande finale pour élire les oscars de l’été 2015.

Alors cette année, les 18 oscars de l’été 2016 seront de nouveau élus à la Brasserie Bordelaise…

…le 8 mars 2016 jour des résultats pour la journée internationale de la femme !

1ère étape : la présélection des oscars

Au départ ce sont 230 bouteilles (92 Bordeaux blanc, 108 Bordeaux rosé et 30 Bordeaux clairet) qui ont été testés et dégustés à l’aveugle par un jury professionnel exclusivement féminin: des viticultrices, des œnologues, des blogueuses spécialisées dans le vin.
Préselection oscars été 2016
Ce fut une soirée riche en découvertes où 133 vins ont été pré-sélectionnés ce 18 février 2016 :

  • 27 Bordeaux blancs
  • 30 Bordeaux rosés
  • 16 Bordeaux clairets

2ème étape : la sélection finale – Notez la date ce sera le 8 mars #oscarsbdx

Dernière étape, la sélection finale se déroulera le 8 mars à la Brasserie Bordelaise.
Oscar-de-l'Eté-2016-Sharebordeaux

« Des Bordeaux récompensés par des femmes passionnées »

Dès 19h30 plus de 100 vins seront dégustés. A chaque table, une viticultrice pourra vous aider dans votre dégustation et pourra répondre à toutes vos questions sur les us et coutumes d’une dégustation à l’aveugle. Ainsi, plusieurs équipes auront la lourde charge de déterminer quel vin elles auront le plus apprécié. Et ceci dans chaque catégorie : Les Bordeaux Blanc, Rosé ou Clairet…

…À la fin, il ne devra en rester que 18 oscars toutes catégories !

Le 8 mars 2016 @PlaneteBordeaux déroulera le tapis rouge aux Bordeaux Blanc, Rosé et Clairet #oscarsbdx Cliquez pour tweeter

Et pour finir, toutes les dégustatrices pourront échanger en toute convivialité autour d’un superbe repas offert par la Brasserie Bordelaise (régime s’abstenir, ambiance garantie !). Alors RDV le 8 mars ! #oscarsbdx le hashtag à suivre.

Et si c’était vous ?

Oui oui vous lisez bien ;). venez rejoindre les participantes à cette grande et belle soirée ! Pour cela, rien de plus facile :

Le 8 mars, les #oscarsbdx s'invitent à la @brasseriebx avec @PlaneteBordeaux http://www.planete-bordeaux.fr/les-oscars-des-bordeaux-de-lete-2016/ Cliquez pour tweeter

Pour tout savoir

Le site du Syndicat viticole de Bordeaux et Bordeaux supérieur de www.planete-bordeaux.fr
Sur twitter : @PlaneteBordeaux, Sur Instagram, Sur Pinterest et sur Facebook

CP oscars 2016 bordeaux (587x734)

Une virée en Pessac Léognan au coeur du Château léognan

Une virée en Pessac Léognan au coeur du Château léognan

Ce qui est bien en tant que blogueur, c’est de pouvoir tester dans des conditions privilégiées de supers plans à Bordeaux (et alentours).
Avoir la chance de découvrir de merveilleux endroits de notre belle région et département, c’est réellement un privilège.
Et ce qui est encore mieux c’est de pouvoir vous faire partager ces belles expériences. Car oui, nous étions une belle équipe ce mercredi 13 janvier 2016 pour tester l’immense étendue des services proposés par le Château Léognan.
12 blogueurs en pleine forme, invités par Charlotte des itinéraires, ont testé l’offre touristique du Château Léognan récompensé Catégorie « Hébergement » par le Best of d’Or du label Best Of Wine Tourism.
Et je peux vous dire aujourd’hui que cette récompense n’est pas un titre honorifique mais bien mérité.

Best of Wine tourism d’Or pour un séjour parfait aux portes de Bordeaux

#VBChLeognan par Sharebordeaux (212)

« Le château de Léognan, au cœur de l’appellation Pessac-Léognan, accueille les visiteurs toute l’année dans ses 5 chambres d’hôtes d’exception aux couleurs apaisantes ou tonifiantes, équipées de salles de bain confortables et privatives. Les chambres sont situées dans la partie du château datant du XVIIème siècle et offrent une belle vue sur la chapelle du XIXème située sur le domaine. Le parc forme un écrin de verdure, où l’on peut flâner à l’ombre des chênes et des cèdres centenaires, parmi les vignes ou au bord de l’étang, en participant aux diverses activités proposées. » Source bestofwinetourism.wordpress.com/laureats-2015/

Plus qu’un grand château viticole, une offre oenotouristique complète

#VBChLeognan par Sharebordeaux (22)

Au château Léognan, vous découvrirez non seulement une merveilleuse propriété avec ses bâtiments datant du XVII et XIX siècle, mais aussi une exploitation viticole de 6ha de vignes avec tout autour un espace de détente où l’on n’a qu’une envie, y rester et profiter de tous les avantages et activités proposés dans cet espace de 70 hectares au total :

« Dans un écrin de verdure, entre vignes et chevaux, le château Léognan est un havre de paix ».

  • Alors c’est parti, trois visites au programme et donc pour tous les goûts :
    • La classique « Patrimoine et Vin ». Partez à la découverte du mystère de la chapelle, mais aussi des secrets de fabrication de ce grand vin de Bordeaux.
    • L’insolite « Calèche & Vin ». Une balade bucolique au sein du parc aux arbres centenaires et du célèbre vignoble de Pessac Léognan.
    • L’épicurienne « Tapas & Vin »
  • Des écuries et un parc de 70 hectares
  • Une chapelle du XIXème siècle et ses superbes vitraux. Et surtout vous y découvrirez une magnifique histoire
  • Ses chambres d’hôtes à des prix très compétitifs (excellent « petit déjeuner » compris, wifi gratuit, piscine, VTT…)
  • Un restaurant « Le manège » ouvert 7j/7
  • Et en plus vous pouvez profiter des Coffrets cadeaux pour une surprise originale et très sympa pour vos amis.

« Le manège » un restaurant à tester de tout urgence

#VBChLeognan par Sharebordeaux (140)

A tester sans hésitation car non seulement le cadre est magnifique, construit dans les anciennes écuries datant du XIXe siècle, mais la cuisine est un vrai régal des papilles. Et pour vous accueillir ce sera un personnel qualifié, passionné et investi pour vous rendre ce moment le plus agréable possible.

Et petit plus non négligeable : le vin est à prix coûtant ;).

Donc aucune excuse pour ne pas courir tester « Le Manège ».

Deux menus vous seront proposés : soit la formule complète pour 34€ (entrée + plat + dessert) soit la formule à 26€ (entrée + plat ou plat + dessert).
Ou simplement en optant pour la formule Salon de thé et Bar à vins qui vous proposent d’avril à octobre des apéritifs tapas ou le thé/café le tout accompagné de gourmandises faites maison.

Sachez aussi que la carte a été élaborée par Flora Mikola et c’est son second Ivan Descourt qui officie aux fourneaux ! Un jeune des plus prometteurs (parole de gourmande).

Sharebordeaux-#VBChleognan

La passion d’un couple d’amoureux du vin et du bon goût

Le Château Léognan ne serait pas ce qu’il est sans la passion de ses propriétaires. « Révélé par Philippe et Chantal MIECAZE, Château Léognan se distingue par l’élégance des grands crus Classés de Pessac Léognan ».

Des propriétaires chanceux et prédestinés pour le Château Léognan

Ont-ils choisis ce Château ou est-ce l’inverse ? Telle est la question que l’on peut se poser en connaissant l’histoire de la reconquête de cette magnifique propriété acquise en 2007 par la famille Miecaze.

#VBChLeognan par Sharebordeaux (93)

A l’origine, cette propriété est une réserve de chasse de 500 hectares datant du 17ème siècle. C’est au 19ème siècle que les anciens propriétaires décident de planter 6 ha de vignes sous la maîtrise de leur ami et voisin le prestigieux grand cru classé du Domaine de Chevalier.
Lorsqu’ils découvrent ce joyau, Philippe et Chantal Miecaze sont sous le charme. Même si en 2007, de nombreux travaux sont à réaliser pour remettre le domaine en état. Un chantier titanesque que ces deux amoureux des traditions et des belles choses vont entreprendre avec passion et courage.
A titre d’exemple, c’est pierre par pierre qu’ont été reconstruites les pinacles et ceci pendant plus d’un an et demi pour retrouver l’allure originelle de la chapelle, attenante à la maison bourgeoise. Cette chapelle du 19ème siècle regorge d’histoires et de péripéties.
Ce ne fut pas un chantier facile car  victime de la tempête de 2006 qui a sévi dans la région, la chapelle a été quasiment anéantie touchant gravement le toit et les vitraux qui ont subi d’énormes dégâts.
Mais c’est aussi là que le destin est entré en scène et a permis aux actuels propriétaires de redonner gloire à ce beau monument grâce à une succession chanceuse de belles rencontres.
Et d’écrire la fabuleuse histoire du Château Léognan entièrement rénové avec goût et passion.

La rencontre des bonnes personnes…

  • Celle avec la rencontre d’un tailleur de pierre talentueux, Pierre Marsal, léognanais passionné que tout a commencé. Retrouvez son histoire sur la page presse de son site : www.tailleurdepierrebordeaux.fr/ toute l’histoire. Et pour rendre hommage à tout ce travail gigantesque, un reportage photo est exposé au sein de la chapelle pour tous les visiteurs.
  • Celle du digne descendant du célèbre Maître Henri Feur créateur des vitraux de cette chapelle. Pour la petite histoire, Maître Feur, était contremaître de Joseph Villiet pour la construction des vitraux de l’église Saint-Ferdinand de Bordeaux. C’est ainsi donc que Mr Fournier maître verrier à Bordeaux s’est présenté et a proposé de refaire à l’identique ses fameux vitraux. Et ce qui n’est pas un hasard c’est qu’il disposait de toute la nomenclature verre par verre de l’oeuvre de Henri Feur, qui lui avait cédé aussi toute la bibliothèque nécessaire à la reconstruction. C’est ainsi qu’une véritable oeuvre d’art a été refaite ici et dans les mêmes conditions qu’au XIXème siècle. Un projet largement médiatisé et on comprend pourquoi.

#VBChLeognan par Sharebordeaux (101)

Le petit plus et pas des moindres…

C’est aussi suite à la visite du prêtre de Léognan, qu’une belle surprise attendait la famille Miecaze. Car il s’avère que cette chapelle privée contrairement à toutes celles de la région a été oubliée de l’évêché et que la pierre de consécration n’a jamais été retirée. Ce qui signifie donc qu’elle est toujours un lieu de culte !

Oui, il est toujours possible de se marier dans cette belle chapelle ( à bon entendeur… ;).

De même, c’est innocemment et logiquement que l’emblématique étiquette du vin de Château Léognan a pris inspiration de l’image reproduite dans la chapelle.#VBChLeognan par Sharebordeaux (102)

Le visuel choisi pour l’étiquette de Château Léognan provient du chœur de la chapelle. Cette représentation incarne le mythe des phœnix et la promesse de la vie éternelle devenus les symboles du Château Léognan. Ils constituent les fondements de son histoire. Le vin Château Léognan élaboré avec passion et patience est le point d’orgue de la renaissance de la propriété Source : www.visitechateaubordeaux.fr

C’est lors du passage d’un jeune couple qui leur annonce que cette image représente la résurrection. C’est bien là un beau résumé de la fabuleuse aventure des chanceux propriétaires et de celle magnifique propriété.
#VBChLeognan par Sharebordeaux (52)

Les vins du Château Léognan, des vins élégants

#VBChLeognan par Sharebordeaux (53)

L’objectif de Monsieur et Madame Miecaze est de respecter le fruit et l’équilibre pour produire un vin raffiné, élégant et féminin en AOC PEssac Léognan.

Depuis 2007, les vins du Château Léognan ont reçu la reconnaissance de la presse et des dégustateurs :

  • Millésime 2007 : récompensé en 2009 de la Médaille d’or du Challenge International du vin et de la Médaille d’argent du concours des Vins de Bordeaux et d’Aquitaine. Michel Rolland le considère comme « une première réussite, avec un vin dense, pur, racé, minéral. Un beau classique » !
  • Millésime 2008 : récompensé en 2010 de la Médaille d’or du Concours de Bordeaux Vin d’Aquitaine et de la Médaille d’argent du Challenge best wines & spirit. « Superbe grenat aux reflets limpides et brillants. Très fin sur des notes de cacao torréfié, de fruits rouges et noirs. Veloutée, soyeuse et élégante, rappelant les mêmes arômes qu’au nez. Belle finale » proclamait Sommeliers International.
  • Millésime 2009 : récompensé en 2011 de la Médaille d’or au Concours international des vins de Lyon, de la Médaille d’argent du Concours mondial de Bruxelles et au IInd Challenge to the best wines for USA (Miami). « Belle robe soutenue d’un rouge jeune. Nez typé maraint les fruits rouges et noirs à une tonalité chocolathé. En bouche une certaine puissance mais des tanins mûrs et polis. On retrouve la même personnalité aromatique plûtot persistante » tel le décrivait le guide Gilbert & Gaillard qui lui a attribué la note de 88/100.
  • Millésime 2010 : récompensé en 2013 de la Médaille d’or du Concours Mondial de Bruxelles et du IINd Challenge to the best wines for USA (Miami) et de la  Médaille d’argent du Concours général de Paris. Gault & Millau le présente comme un « Joli fruité harmonieux, avec des tanins soyeux et une belle couleur pourpre foncée. Un grand millésime de garde qui s’apprécie aussi dans sa jeunesse grâce à sa bouche suave aux saveurs de cassis »
  • Millésime 2011 : récompensé de la Médaille d’or du 4th Challenge to the best french wines for USA et du 4th Challenge to the best french wines for Asia et de la médaille d’argent des Vinalies international. « Le Château Léognan, a produit un grand millésime 2011. La richesse et les fruits mûrs, sous-tendus par des tanins fermes et une acidité juteuse, caractérisent ce vin. Il a un bel avenir, de part son fruit et sa structure. A boire à partir de 2018 » notait par le Wine enthusiast 91/100 (Aussi Coup de coeur pour le Gault & Millau il a obtenu la note de 15/20).

#VBChLeognan par Sharebordeaux (27)

Préservée dans un écrin de verdure et conservée à l’état sauvage, le Château Léognan s’épanouit au coeur du vignoble de Pessac Léognan.

Auparavant exploité par l’illustre Grand Cru Classé Domaine de Chevalier, le Château Léognan c’est un terroir de 6 hectares à dominance sables et graves (sablo-graveleux).

  • Les vignes ont un age moyen de 25 ans et produisent 38hl/ha (densité 10000 pieds/ha).
  • Les principaux cépages sont le Cabernet Sauvignon (70%) et le Merlot (30%).
  • La viticulture est raisonnée et parcellaire et les vendanges sont manuelles en cagettes avec double tri.
  • La vinification est traditionnelle et parcellaire en cuve inox thermo-régulée (vinification tardive vers le 20-25 février).
  • L’élevage lui est fait en chêne français (12-14 mois) avec 30-50% de barriques neuves et la mise en bouteilles est faite à la propriété avec une production de 30000 bouteilles par an.
  • L’œnologue du Château Léognan est Serge Charrit

Pour les ventes, elles se font pour 35% directement à la propriété avec une volonté de passer à 50%. Monsieur Miecaze aime à rappeler qu’il n’est pas « un industriel du vin ». Il prend soin de son vin et le produit avec respect. C’est aussi une des raisons pour laquelle l’axe de développement du domaine est porté sur l’oenotourisme et non sur une production plus grande de ses vins. L’enjeu est donc d’amener les gens dans la propriété et non de produire plus. D’ailleurs la propriété est ouverte 7j/7 l’été et 6/7 l’hiver.

Mieux que des mots, voici mon reportage photo à disposition sur Flickr

Château Léognan

Toutes les infos

#VBChLeognan par Sharebordeaux (225)
 

Château Léognan
88 chemin du Barp
33850 Léognan

Tél : 05 56 64 14 96
www.visitechateaubordeaux.fr
Ouvert toute l’année de 9h30-12h et 14h-17h du lundi au samedi
info@chateauleognan.fr

Restaurant Le Manège

Ouvert tous les jours
Retrouvez Château Léognan sur les réseaux sociaux 
Facebook twitter instagram

Et surtout faites un tour sur les blogs de mes collègues de virée girondine :

#VBChLeognan par Sharebordeaux (242)

Pin It on Pinterest